J’ai eu la chance de pouvoir visiter les coulisses d’un cinéma centenaire, le cinéma de L’Odyssée à Strasbourg. Ce cinéma construit en 1913 est inscrit aux monuments historiques de France depuis 1990. Il s’agit d’un incontournable lieu de vie à Strasbourg. Il a été classé 29ème plus belle salle de cinéma du monde par le magazine anglais Time Out. 

Cela fait déjà 27 ans que l’Odyssée est géré par une association à but non lucratif. Sa programmation, se veut à la fois populaire et originale. Elle est composée d’une grande diversité de films récents du monde entier et de classiques du 7ème Art, cependant la priorité est donnée à la cinématographie européenne.

L'histoire de ce cinéma

 Au départ, L’Odyssée s’appelait UT, pour Union Theater, sa première projection publique a eu lieu le 3 janvier 1914, quand l’Alsace était encore annexé par l’Allemagne. Il s’appelait UT en référence à une salle célèbre se trouvant à Alexanderplatz, à Berlin, qui s’appelait déjà Union Theater. Pendant la seconde guerre mondial alors que Strasbourg était sous domination nazi (1940), elle fut renommé “Soldaten Kino”, les projections étaient réservées au soldat allemand.

Par la suite, elle est devenu ABC en 1961 alors que le cinéma été géré par le groupe Gaumont. Malheureusement le cinéma à fermé en 1986 face à l’arrivée des multiplexes en France. Et c’est seulement en 1992 que réouvrit le cinéma.

L’Odyssée fait partie des six cinémas les plus anciens du monde toujours en activité dans son cadre d’origine. 

Les autres se trouvent à Londres et Brighton (au Royaume-Uni), à Madrid (en Espagne), à Sarajevo (en Bosnie) et à Saint-Pétersbourg (en Russie) .

Le nom, L’Odyssée est inspiré du film, Le Mépris de Jean-Luc Godard, ou l’on retrouve Fritz Lang qui joue son propre rôle et qui tourne un film imaginaire qui s’appelle L’Odyssée. Du coup, le cinéma s’appelle ainsi en hommage à Fritz Lang et à Jean-Luc Godard.

Fonctionnement

En plus d’être un cinéma d’Art et d’Essai, la particularité de ce cinéma est que les murs appartiennent à la ville de Strasbourg. Depuis 1999, afin de garantir un espace culturel à vocation multiple, la ville accorde une DSP (Délégation de Service Public) à une association afin de gérer le cinéma.

Qu’est-ce qu’une DSP?

Il s’agit de confier la gestion d’un service par convention de délégation de service public (DSP) à une association pour une durée de 5 ans. L’association est choisi en fonction du projet et du cahier des charges proposés, il faut que le projet crée un espace culturel pour les habitants. 

Cela signifie de fournir aux habitants de la commune une programmation diversifiée et de qualité différente de celle offerte dans les cinémas commerciaux, la réalisation d’opérations d’animations et d’éducation à l’image au bénéfice des jeunes publics, ou de réserver les tarifs privilégiés à certains publics pour des motifs de politique sociale. 

La salle principale

L’Odyssée est composé de deux salles, une bibliothèque du film ; des salons et d’un Café-Bar. Ce cinéma fait partie du cercle fermé des 6 plus anciennes salles de cinéma du monde toujours en activité dans leur cadre d’origine. Les autres salles sont celles de Madrid, Londres, Brighton, Sarajevo et Saint-Pétersbourg.

La plus grand des salles, la salle Edouard Szulc est un trésor centenaire, qui fait partie des plus anciennes du monde encore en activité dans son dispositif d’origine, le seul changement qui a été fait pour des raisons de sécurité, c’est l’ignifugation des rideaux. Il s’agit donc d’un haut lieu du patrimoine historique et architectural strasbourgeois. 

La salle principale  a été construite sur le modèle du théâtre italien, style Néo-Renaissance avec ces ornements, colonnes et ces immense lustres en cristal et bien entendu ses balcons. 

La salle est composée de 260 sièges dont 118 en balcon, ces sièges sont disposés en orchestre.  La salle est également composé d’un piano, ce qui permet d’organiser des ciné-concerts. 

Cette salle a obtenue la 29ème place sur 50 dans le classement des plus beaux cinémas du monde publié par le célèbre magazine culturel britannique Time Out. Il fait partie des uniques cinémas de France à offrir au spectateur la possibilité de s’installer à un balcon pour regarder un film.

La cabine de projection

Le cinéma l’Odyssée bien qu’il soit équipé de projecteur numérique, reste très attaché à la projection argentique.

Leur cabine est équipé d’une projecteur Victoria 5 capable de projeter en 35mm et 70mm. Le projecteur est associé à un dérouleur à plateau permettant au projectionniste de projeter un film sans avoir à changer de bobine en cours de projection. 

La salle de projection est équipée d’un dérouleur à plateau. Ce système à l’avantage de permettre de projeter un film en une seul fois et également de pouvoir accueillir plusieurs films sur les différents plateaux permettant ainsi de d’enchainer les projections sans avoir à déplacer les films.
Vous trouverez ci-contre une vidéo expliquant le fonctionnement de cet appareil. 

Concernant le projecteur de la salle principale. Il s’agit d’un victoria V5 fabriqué dans les année 90 en Italie par Cinemeccanica. Ce projecteur est capable de projeter des films 35mm et 70mm, pour pouvoir passer d’un format à l’autre, le projectionniste doit remplacer les galets ainsi que le couloir de projection. Vous trouverez ci-contre une vidéo montrant le chargement de ce projecteur ainsi 

Vous trouverez également ci-dessous des photos de l’ancienne salle de projection. Elle était située au dessus de la salle. La salle n’est plus utilisé mais la trappe de projections et les commandes sont toujours là.

Le fait que le projecteur soit placé en hauteur, implique qu’a l’époque il était utilisé une lentille particulière afin de compenser l’angle de projection. 

Programmation

Le cinéma L’Odyssée avec ses plus de 60 000 spectateurs annuel propose plus de  4 000 séance chaque année dont 65% sont des films européens. Chaque année plus de 400 films sont projeté, parmi ces films près d’un quart sont des films indépendant qui n’ont pas de distributeur.

A travers ça programmation, l’Odyssée poursuit plusieurs objectifs :

  •  Promotion et défense des cinématographie de la grande Europe (pays membres du Conseil de l’Europe).
  • Développer une mémoire vivante du 7e Art en revisitant les grandes œuvres cinématographiques connues ou moins connues, les multiples genres cinématographiques, la place des cinéastes, des interprètes qui ont contribué à contribuer le magnifique patrimoine du 7e Art.
  • Développer une programmation à l’attention des publics scolaires et étudiants pour favoriser leur initiation à l’analyse filmique et à la connaissance d’un art majeur.
  • Découvrir l’éventail le plus large possible de la création cinématographique récente et contemporaine.
  • Contribuer à la formation et à l’engagement citoyen des publics de Strasbourg en organisant de multiples projections-débats (251 en 2018 et au moins autant en 2019). Plus de 230 projections/débats sont programmées au cours de l’année.
  • Favoriser chez les plus jeunes l’intérêt pour le cinéma et l’apprentissage de la réflexion par l’image. Des séance privées quotidienne pour les élèves  écoles élémentaires, des collèges et des lycées.

 

Merci à l’Odyssée de m’avoir accueilli et de m’avoir permis de découvrir ce cinéma historique. Merci également au projectionniste de m’avoir fait visiter ce cinéma dans tous ces recoins.

Galerie photo

Pour voir l’actualité de ce cinéma vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessus.